La parenthèse artistique

178
divine-comedie-parenthese

Une adresse que l’on souhaiterait garder secrète tant elle est exceptionnelle. Amaury de Villoutreys et Gilles Jauffret sont les propriétaires d’un lieu comme il en existe très rarement en ville, La Divine Comédie, un hôtel particulier somptueux caché dans le plus grand jardin privé d’Avignon.

Férus d’art, ils ont tout naturellement conçu la décoration de leur maison autour du désir de faire partager leur passion à leurs hôtes.

Ainsi au fil des salons, on découvre des collections d’oeuvres qui vont du XVIIe au XXe siècle, ainsi qu’une collection unique de 200 gouaches, aquarelles et gravures consacrées à la ville d’Avignon, autrefois détenue par le Palais des Papes.

divine-comedie-chambre
@Eric d’Hérouville

Côté chambres, cinq suites comme des havres de paix. Côté jardin, une végétation luxuriante, un bassin de nage de 15 mètres de long à l’abri des regards, ainsi qu’un spa appellent à la détente.

Dans une folie nichée dans la végétation et éclairée à la bougie, on peut recevoir des soins à la carte et dans l’intimité. Non loin de là, une orangerie, destinée à être privatisée, peut accueillir dix convives autour d’un chef.

Ici, le temps s’arrête pour laisser cours à la contemplation, au farniente et à la découverte.

la-divine-comedie.com