Devant la profusion de mets sucrés aussi recherchés que délicieux, Apollo Magazine se fait le plaisir de vous aiguiller avec 5 coups de cœur à déguster sans attendre. 

Hibiki, chocolat et spiritueux nippons

Une pâtisserie au design s’inspirant du traditionnel verre à whisky signé Jean-Paul Hévin. Le pâtissier imagine une création aux saveurs originelles. « Hibiki » est composé d’une mousse chocolat au lait infusée à la fève de cacao, d’une mousse chocolat noir assemblage Grands Crus 75 % de cacao, d’un biscuit léger au cacao subtilement imbibé de whisky Hibiki Japanese Harmony, le tout sur un croustillant sablé à la crème de noisettes et chocolat noir.

53 euros

Forêt de pins, une forêt de chocolat 

La Maison Lenôtre nous invite à une balade dans une forêt de pins. L’inspiration est simple, la bûche épurée, imaginée autour du chocolat. La couverture, issue d’un terroir malgache, bio et millésimé reproduit une bûche en bois plus vraie que nature. Elle s’accorde à merveille avec un sucre brun de la même origine et dévoile dans un subtil jeu de textures, un praliné de pignons de pins et noisette. Son cœur est tel la sève, coulant et délicatement sucré. 

120 euros

Le beignet fourré des French Bastards, la bière change tout

Le bon vieux beignet reste une valeur sûre et trop souvent négligée des tables festives. The French Bastards lui apportent une nouvelle jeunesse et surtout une texture bien plus onctueuse. La pâte à beignet au levain de bière maison voit le beurre remplacé par de la crème liquide. Cela donne une pâte d’une onctuosité diabolique, avant de voir fondre l’intérieur dans la bouche : pâte à tartiner maison ou caramel onctueux, tout aussi délicieux. 

De 2,90 euros à 3,80 euros, The French Bastards 61 rue Oberkampf 75011 Paris

Cake marron Hugo & Victor, saveur forestière au coin du feu

À l’heure du goûter ou du thé, bien calé sous un polaire à bouquiner alors que l’hiver fait son œuvre à l’extérieur. Faites un petit retour en enfance, mais avec subtilité en dégustant ce délicieux cake à la farine de châtaigne et brisures de marrons glacés. Réconfortant et délicatement croquant. 

22 euros

Entremets Pomme de Pin, les créations revisitées

Pierre Hermé poursuit sa quête de naturel en imaginant de somptueuses pommes de pin en guise de dessert à partager. Trois déclinaisons, Ispahan, Félicia et Ultime, trois créations emblématiques de la Maison se retrouvent ainsi réinventées pour les fêtes.

71 euros