Hédiard, Fauchon, La grande épicerie de Paris et Lafayette Gourmet réunis sont des temples de la démesure, de la vanité et du goût parfois incertain. Les gourmands esthètes, les amoureux des saveurs authentiques et les chasseurs de parfums exotiques préfèrent le charme discret de ces épiceries fines de quartier dont Paris a encore le secret. En voici quelques adresses au caractère et au goût affirmés.

G. Detou

G. DETOU

C’est l’une des adresses survivantes du ventre de Paris du temps où les Halles de Eiffel abri- taient les victuailles de la capitale. Gérard Detou n’a pas eu besoin de pseudonyme. Son nom de famille résume à lui seul l’esprit de cette maison dont le décor nous replonge dans les années soixante du siècle dernier. Le marketing n’a pas le droit de cité dans ce garde-manger hallucinant et pantagruélique où seule la vérité des produits est clinquante. On y trouve de tout et surtout le meilleur et l’introuvable. Les employés à l’humour souvent pince-sans-rire connaissent leur inventaire par coeur. De la pâte feuilletée fraîche, des épices Rabelais, une gousse de vanille de Madagascar, une boite de fraise au sirop ou du poivre de Penja, l’adresse n’est jamais prise en défaut par le plus pointus des gourmands.

58 rue Tiquetonne 75002 Paris
tél. : 01 42 36 54 67

Izrael

IZRAEL

On aurait aimé lire la description, à n’en point douter, pointilleuse qu’aurait écrite Balzac de cette épicerie du Marais si l’auteur amoureux des belles et bonnes choses avait vécu dans ce siècle. Il nous aurait régalé par les mots de ce lieu sans âge, théâtre d’une chevauchée de couleurs, d’une sarabande de parfums d’ici et d’ailleurs, d’une farandole de souvenirs d’en- fance et de voyage. Voilà un endroit qui rend un peu moins misanthrope.

30 rue François Miron 75004 Paris
tél. : 01 42 72 66 23

Albert Ménès

ALBERT MENES

C’est un peu au bonheur des gourmands. L’adresse déborde de ces produits au plaisir intemporel, résultant de l’alliance d’un terroir et du savoir-faire protégé d’un artisan. Le fondateur de cette épicerie parisienne (et dont les produits sont distribués chez Monoprix) est un marin breton qui avait, en plus du goût des voyages, celui de la curiosité des saveurs inconnues. Toutes les références de cette maison sont des valeurs sûres à la qualité infaillible.

41 boulevard Malesherbes 75008 Paris
tél. : 01 42 66 95 63

Der Tante Emma-Laden

DER TANTE EMMA-LADEN

Au fin fond de la mémoire des Allemands expatriés à Paris, survit l’image de l’épicerie du coin de la rue, où on allait acheter son lait, son cirage ou ses oeufs. Les « Tantes Emma-Laden », terme connoté berlinois appartiennent à la culture populaire allemande. Il y a une bonne dizaine d’années, le français Philippe Même a épousé Gudrum, une allemande. De leur union est né ce joyeux magasin, unique à Paris, débordant de gourmandises d’outre-Rhin : pain d’épices, eiswein, bière Goethe, gaufrette Hanuta, aalsuppe de Hambourg et tombereau de saucisses dont la Thuringer Rostbrastswurst.

Marché de Saint-Quentin, 85 bis boulevard de Magenta 75010 Paris
tél. : 01 42 46 51 17

Papa Sapiens

PAPA SAPIENS

Si vous n’avez jamais assisté à la joute préférée des gourmands de notre époque qui consiste à débusquer le meilleur du meilleur du moment et le clamer haut et fort entre deux bouchées, courez chez Papa Sapiens et vous découvrirez tout ce qu’il convient de goûter pour briller à ce petit jeu : la viande d’Alexandre Polmard qui n’est pas seulement le plus glamour des bouchers de France mais un éleveur lorrain qui a l’oeil sur ses plantureuses Blonde d’Aquitaine; le beurre du Ponclet baratté par David Akpamago avec le lait cru de vache Froment du Léon ou les saucisses au piment d’oiseau d’Emmanuel Chevassieux.

7 rue Bayens 75007 Paris
tél. : 01 58 57 82 81

Les Grands d’Espagne

LES GRANDS D’ESPAGNE

Le monde du jambon ibérique, la pata negra, est un peu comme une auberge espagnole. Derrière l’appellation, pourtant protégée et récemment redéfinie, le gourmand est plus souvent trompé que régalé. Chez les Grands d’Espagne, la nouvelle adresse parisienne de l’épicerie espagnole, on apporte l’assurance de déguster l’aristocratie du cochon ibérique engraissé avec des glands de chênes verts de la dehesa (la forêt espagnole). L’alliance du gras et du maigre révèle des parfums d’une immense subtilité. Aux côtés de ces jambons de seigneurs, la maison propose quelques gourmandises du terroir ibérique : sardinillas, turon, poivrons del piquillo et quelques vins.

44-47 passage des Panoramas 75002 Paris