Depuis le XVIe siècle, l’horlogerie donne le tempo de notre vie, tout en faisant partie intégrante de notre personnalité. L’ère numérique donne naissance à une nouvelle espèce horlogère aux visages multiples. qu’apportent donc ces tocantes connectées et surtout ont-elles encore une âme ?

La montre, objet statutaire entre tous, cherche sa voie dans l’ère du numérique. Si Apple est le grand leader, Google propose sa propre solution de montre connectée Android Wear OS. Toutefois, certains originaux développent leur propre univers en mixant horlogerie classique et connectivité. Une hybridation qui permet de passer l’obstacle de la déshumanisation que peut induire l’excès de numérique. Nous avons sélectionné les plus dignes d’être arborés au poignet d’un lecteur d’Apollo Magazine. Nous avons cherché des looks affirmés et surtout une intelligence à votre service.

Comment choisir sa montre connectée ?

Le style : Ici, c’est votre choix, vous seuls décidez de ce qui vous attire. Les looks des montres connectées sont très divers avec des modèles que rien ne différencie esthétiquement d’un modèle purement horloger. Toutefois, l’aspect luxueux est souvent celui que l’on retrouve le moins. Enfin, pourquoi se limiter à une seule montre connectée ?

Les bracelets : Les boîtiers peuvent être habillés de multiples bracelets. Des maisons comme Apple ont leur propre système d’attache, ce qui oblige à se fournir uniquement en modèle compatible.

La connectivité : Le Bluetooth est essentiel pour lier montre et smartphone. Toutefois, certaines intègrent le WiFi, voire une carte SIM pour fonctionner de façon indépendante. Les modèles les plus sportifs proposent en plus un GPS intégré.

Les fonctions : Mesurer le nombre de pas est un minimum, certaines peuvent le faire en comptant l’énergie dépensée dans de nombreux sports différents. Le contrôle de la musique est aussi un minimum et certaines intègrent de la mémoire pour pouvoir courir en musique et sans téléphone.

Notifications : Les notifications peuvent aller d’une simple vibration vous informant de l’arrivée d’un message à leur affichage sur l’écran quand il est présent.

Numérique ou hybride : Les montres hybrides sont des modèles horlogers avec en plus une partie connectivité et capteur camouflée à l’intérieur. Les montres Apple ou Android disposent d’un écran LCD ou OLED. Avantage, il est possible de changer le cadran à volonté, d’en avoir des exclusifs et d’afficher des informations complètes.

L’hybride aquatique : Alpina AlpinerX

Pull : Hugo Boss

Cette tocante est née suite à un financement Kickstarter. Non pas qu’Alpina en ait besoin, l’idée était plus de faire naître une collaboration entre les clients et l’horloger. Pensée pour l’aventure, les activités outdoor, elle dispose d’un boîtier de 45 mm en fibre de verre pour une légèreté absolue. À son affichage à aiguille s’ajoute un écran LCD qui peut autant afficher le niveau des rayons UV, votre position GPS, votre niveau d’activité que l’altitude, la température ou le nord avec sa boussole. Avec son autonomie de 2 ans, vous devriez pouvoir enchaîner plusieurs trails avant de changer la pile. Son appli est un peu austère, mais permet de se concentrer sur l’essentiel, la montre. À partir de 895 euros.
L’avis d’Apollo magazine : La montre connectée outdoor la plus stylée, avec une conception pensée pour l’aventure et vraiment pratique.

La baroudeuse : Garmin Marq Adventurer

Manteau : Uniqlo, Sac banane : Zara

Elle pourrait fièrement rehausser le poignet d’un pilote de chasse ou d’un Indiana Jones des temps modernes. Son style tout en métal finement gravé et un bracelet en cuir du plus bel effet jouent la carte du moderne et du vintage. Son écran numérique n’affiche pas que l’heure, mais également l’altitude, la pression atmosphérique pour vous avertir des changements de météo. Perdu ? consultez les cartes topographiques directement sur l’écran, avant de consulter votre pouls et le niveau d’oxygène. Toutes les notifications s’affichent à l’écran et vous avez même accès à Deezer ou Spotify. Enfin, les pistes de ski et même les parcours de golf peuvent être visualisés en temps réel. Comptez un peu plus de 24h d’autonomie avec le GPS et 12 jours sans. À partir de 1 750 euros.
L’avis d’Apollo Magazine : La montre un brin vintage et totalement pensée pour l’aventure avec son look et sa foule de capteurs intégrés.

La référence : Apple Watch Série 5

Manteau : Guess, Pantalon : Imane Ayissi, Baskets : Maison Corthay

Apple est le maître incontesté de la tocante connectée. Sa cinquième itération ne fera que renforcer la chose. Le design reste inchangé, avec cet élégant boîtier carré (40 ou 44 mm) aux angles arrondis et son boîtier en titane ou en céramique pour les plus gourmands. Son écran OLED ne s’éteint jamais, reste lisible en toute situation et profite d’une vaste variété de cadrans paramétrables. Une montre intelligente, capable de tout mesurer, votre sommeil, votre activité physique, rythme cardiaque et pression artérielle. De plus, elle affiche le plus gros catalogue d’applis, pour ne plus avoir à sortir son smartphone sans une bonne raison. À partir de 845 euros en version titane, à partir de 1 399 euros en version céramique.
L’avis d’Apollo Magazine : La Rolls des montres connectées, classique, élégante, luxueuse avec son bracelet Hermès, sportive ou urbaine, elle sait s’adapter à tous les styles, tout en se permettant d’être la plus complète et pratique à utiliser.

La classique numérique : Montblanc Summit 2

Costume et pull : Sandro

Un style raffiné pour un boîtier très traditionnel en acier DLC noir, bicolore ou titane. Elle se veut unisexe, ce qui explique peut-être une trop grande neutralité, un manque de caractère. Toutefois, avec 14,3mm d’épaisseur et 62 g elle se fait sentir au poignet et elle n’existe qu’en version 42 mm. L’écran AMOLED est recouvert de verre saphir et dispose de nombreux cadrans classiques édités par Montblanc. En plus des fonctions sportives, elle propose des applis spécifiques pour les hommes d’affaires et même une pour aider à gérer le jetage. Avec ses 24h d’autonomie, cela laisse le temps de s’adapter aux changements de fuseaux horaires. À partir de 980 euros.
L’avis d’Apollo Magazine : Une montre raffinée, mais qui n’arrive pas à inspirer le luxe, ni nous séduire plus que cela. Android Wear est efficace, mais impose une certaine standardisation.

L’hybride fashion : Frederique Constant horological

Pull : Gap, Jean : Uniqlo, Écharpe et bonnet : Eric Bompard, Sac à dos: Maison Corthay

Qui pourrait imaginer que cette montre si élégante aux lignes raffinées soit un modèle connecté complet ? Suivi d’activité, du sommeil, elle vous informe d’une vibration quand un message ou un appel entrant arrive sur votre mobile. L’aiguille des minutes se positionne d’ailleurs sur le petit logo associé apposé sur le cadran durant quelques secondes. Pratique et surtout très peu envahissant, pour le reste des fonctions, il faudra passer par une appli un peu austère. Sinon, ses 2 à 3 ans d’autonomie devraient vous laisser le temps de patiner son bracelet en cuir. À partir de 1 295 euros.
L’avis d’Apollo Magazine : Une montre connectée minimaliste, qui va à l’essentiel : sport, sommeil et notifications, mais avant tout, une belle tocante.

La sportive : Casio WSD-F30

Blouson sans manches et pull : Uniqlo

Un design moderne, aux lignes sportives et une conception résolument pensée pour vous accompagner dans l’effort. Faire la liste des capteurs qui l’intègrent serait fastidieux, sachez juste qu’elle peut vous accompagner dans plus de 12 sports, du cyclisme au surf, en passant par la pagaie, l’équitation, le ski et le golf. Elle mesure l’énergie dépensée, de nombreux paramètres physiologiques et sert de véritable coach. Elle résiste aux conditions les plus extrêmes, ayant subi des tests de résistance de l’armée américaine. Elle est sous Android et pourtant son écran de 1,2’’ OLED propose des cadrans modernes très originaux. Comptez environ une journée de pleine activité en autonomie. À partir de 449 euros.
L’avis d’Apollo Magazine : La montre taillée pour l’aventure et d’une rare élégance, difficile de lui résister.

La fashion urbaine : Emporio Armani Connected

Pull : Mango

L’aluminium noir compose la robe de cette séduisante tocante (44,5 mm) Emporio Armani. Une robe noire, des traits fluides dignes d’une robe de soirée et pourtant des touches de couleurs multiples pour apporter de la vie à l’élégance. Elle est basée sur Android pour profiter de ses nombreuses fonctions et de son très bel écran. L’outil idéal pour les urbains dynamiques mais soucieux de rester de plain-pied dans l’ère du numérique. Comme avec l’Apple Watch, utilisez le micro et haut-parleur intégrés pour répondre à un appel sans sortir votre mobile. Son autonomie de deux jours permet de ne pas avoir à la recharger entre un dîner, une soirée et un after… 409 euros.
L’avis d’Apollo Magazine : Moderne, son style sobre associé à des touches de couleurs est aussi séduisant que ses possibilités technologiques

Hugo Boss
Uniqlo
Zara
Guess
Imane Ayissi
Maison Corthay
Sandro
Gap
Eric Bompard
Mango