La série de la semaine : Star Trek Picard

Les amateurs de science-fiction et surtout de Star Trek gardent une place dans le cœur pour le capitaine Jean-Luc Picard (un français joué par un anglais Patrick Stewart) de la série Star Trek Next Generation. 

Le pitch

Picard est à la retraite, il a démissionné de StarFleet suite à un désaccord de principe. Oui, Jean-Luc est resté un exemple de rectitude morale. Après 20 ans, une jeune femme menacée de mort vient lui demander de l’aide et elle semble avoir un lien particulier avec le commandant Data, mort depuis des années. 

Le rythme

Nous retrouvons le rythme des Star Trek The Next Generation, un subtil mélange de moments longs, propices à l’introspection et des moments bien plus rapides, dans l’action. Lors des scènes de combat, nous avons une réelle modernisation, les combats sont bien plus vifs, techniques, explosifs. Nous avons apprécié cet équilibre entre tradition et modernité hérité des derniers films. Ce premier épisode ne donne qu’une envie, suivre la série et redécouvrir les anciens protagonistes comme les nouveaux. 

La technique

La 4K et le Dolby Atmos ne sont pas là pour faire semblant. Nous sommes au niveau des derniers films avec en plus quelques petites touches plus rétro qui rappellent la série sans toutefois en faire trop. Et la vue d’un cube Borg en 4K est vraiment impressionnante. 

Avis 4/5
Le premier épisode fait naître l’envie. Jean-Luc a maintenant 80 ans et cela se voit. S’il reste au centre de la série, il ne le sera sûrement pas pour l’action. Il apporte cette conscience morale, cette rectitude qui en fait un personnage parfois irritant, mais qui impose le respect. De plus, pour une fois qu’un Français a les honneurs de l’espace et de StarFleet, nous apprécions doublement. L’épisode 1 donne envie et nous espérons que la suite sera du même niveau. 
Picard, Amazon Prime Video