Le jeu vidéo de la semaine : BlackSad Under the Skin

Blacksad est une pépite du polar noir BD, né de l’imagination de Guarnido et Juan Díaz Canales. Il fait une incursion dans l’univers vidéoludique sous la houlette de l’espagnol Pendulo Studios, spécialiste du jeu d’aventure. 

Le Pitch 

Quand Joe Dunn, propriétaire d’un club de boxe est retrouvé mort et que sa vedette montante est portée disparue, il est rapidement fait appel au détective privé Blacksad. Le félin enquêteur va donc plonger dans les affres d’un New-York des années 50, aussi lugubre qu’inquiétant. Une histoire originale créée pour le jeu. 

La mécanique

Nous sommes face à un jeu d’aventure en Point & Click, nous allons donc déambuler de tableau en tableau à la recherche d’indices, en explorant avec un pointeur dès que quelque chose nous titille. Les dialogues sont très importants, il faudra donc choisir dans des listes de questions et poser les bonnes pour obtenir des informations intéressantes. Blacksad est un félin, donc il pourra détecter des éléments anormaux à l’aide de la vue, l’odorat et l’ouïe. 

La technique

Visuellement, ce jeu est plein de charme et reproduit avec beaucoup de subtilité l’ambiance du New-York des années 50. Sans compter que cela est accompagné d’une bande son jazz captivante. L’utilisation de la 3D n’est peut-être pas la meilleure idée : la modélisation des personnages – surtout les têtes d’animaux -est parfois défaillante. De plus, nous avons une série de petits bugs agaçants qui viennent troubler notre immersion. 

Avis : 3/5
Les bons jeux d’aventure sont rares donc il serait dommage de bouder notre plaisir, malgré quelques défauts techniques. L’histoire est rondement menée, la mécanique, efficace et avec sa dose d’originalité. Un jeu parfait pour occuper ses week-ends pluvieux au rythme d’un polar noir efficace, et rythmé par un jazz entraînant. Microïds, PC, PS4, Xbox One, Nintendo Switch, 39 euros